ACCOMPAGNEMENT ET PRÉVENTION DE DISPOSITIFS SANITAIRES RELEVANT DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE

18, Oct 2015
adminapican

Mesures d’indemnisation et de lutte contre la babésiose
Suite à la découverte d’un foyer de babésiose bovine, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie s’est engagé dans l’éradication de cette maladie et a pris des dispositions réglementaires portant déclaration d’infection et définissant des mesures de police sanitaire. La stratégie d’éradication a été basée sur l’immobilisation des animaux contaminés ou susceptibles de l’être sur les exploitations afin de les identifier individuellement, les traiter chimiquement afin de détruire définitivement les babésia et de contrôler la population des tiques, vecteur de la maladie entre les animaux. Ces dispositions réglementaires édictées ont créé de nouvelles contraintes pour les éleveurs (manipulations supplémentaires ’animaux, nettoyage, détiquage des matériels agricoles, impossibilité de vendre les animaux en vifs ou des produits agricoles, etc…). Le conseil d’administration de l’APICAN a décidé de prendre en charge les pertes et les surcoûts imposés par les obligations réglementaires liées au plan de lutte contre la babésiose.
La babésiose a été éradiquée sauf sur la zone de Tamoa, où, un foyer persiste.
Soutien aux opérations de transplantation embryonnaire gérées par l’UPRA-Bovine
L’UPRA-Bovine en partenariat avec un opérateur Australien organise annuellement depuis 2011 une opération de transplantation embryonnaire de bovins.
Pour encourager, les initiatives d’éleveurs qui s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre la tique avec des races résistantes et/ou tolérantes, l’APICAN soutient cette opération avec un niveau d’intervention d’environ 50% de la dépense qui est évaluée à 190.000 F.CFP. Ainsi, l’intervention de l’APICAN s’inscrit dans une convention particulière avec chaque éleveur et consiste en une intervention forfaitaire maximum de 95.000 FCFP par naissance avec les modalités de versement suivantes :

  • 30.000 F.CFP par embryons implantés et sur attestation du directeur de l’APICAN;
  • 35.000 F.CFP sur constat de naissance et identification des animaux.
Tous les dispositifs de prévention, lutte et indemnisation des dommages causés aux agriculteurs